Contactez nous

Votre panier est vide

Aperçu du panier

Articles dans le panier: 0
Total: € 0,00

GUIDE POUR CHOISIR VOS CHAUSSURES DE TRAIL RUNNING

Quelles différences entre chaussures de trail et chaussures de route ?

Dans le monde de la course à pied, l'une des distinctions les plus marquées se situe entre les chaussures de trail et celles de route. Si, à première vue, elles semblent similaires, leurs différences fondamentales se révèlent lorsque l'on se penche sur les spécificités de chaque terrain et les exigences qu'ils imposent aux coureurs.

Lorsqu'on parle de chaussures de trail, on entre dans un univers où l'imprévisibilité règne en maître. Contrairement aux surfaces uniformes des routes, les sentiers de trail sont parsemés de roches, de racines, de boue, voire de neige, défiant ainsi constamment les coureurs à s'adapter à des terrains changeants. C'est là que les chaussures de trail se distinguent, offrant un équilibre délicat entre accroche, protection, maintien et stabilité.


Quelles sont les caractéristiques des chaussures de trail ?

1. L'accroche
Les semelles sont dotées de crampons plus ou moins prononcés allant de 3 à 7 mm conçues pour adhérer aux surfaces variées rencontrées lors de vos sorties. Les sentiers de trail peuvent présenter une variété de surfaces, y compris la boue, les rochers, les racines et les pentes abruptes. Une bonne accroche permet aux chaussures de maintenir une adhérence maximale sur ces terrains variés, offrant ainsi au coureur une meilleure traction et une plus grande stabilité. Des petits crampons sont préférables sur terrain sec ou sentiers peu techniques pour vous offrir une meilleure surface de contact et donc plus de stabilité. Pour des terrains gras et meubles, le choix se portera plutôt sur une semelle plus agressive avec des crampons plus longs et espacés qui éviterons l’accumulation de boue tout en assurant une bonne traction. Il existe également certaines chaussures de trail qui sont même équipées de semelles polyvalentes, capables de répondre à toutes les conditions rencontrées en montagne.

2. La protection
La protection joue un rôle essentiel dans la sécurité, le confort et la durabilité des chaussures de trail. Pour faire face aux sentiers qui sont parfois abrasifs, aux rochers pointus et aux surfaces accidentées, les chaussures sont conçues pour protéger au maximum le pied du coureur en intégrant des semelles spécifiques pour atténuer les chocs et les pressions. Elles sont renforcées au bout du pied avec des matériaux plus robustes ou avec un pare pierre pour assurer la une protection efficace des orteils. La tige quant à elle est fabriquée avec des matériaux renforcés et respirants pour éviter au maximum les déchirures dues aux impacts et éraflures tout en permettant une aération adéquate. Certains modèles possèdent une membrane déperlante ou imperméable de type goretex pour protéger les pieds contre les intempéries telles que la pluie, la neige et le froid et ainsi garder les pieds au sec et au chaud.


3. Le maintien du pied
C’est une préoccupation majeure en trail running, où la stabilité est souvent mise à rude épreuve. Un bon maintien passe par la choix de la bonne pointure et forme de chaussures en fonction de votre pied. Il existe un large choix de modèles avec de serrages lacets ou boa pour assurer un ajustement au plus proche du pied en fonction de votre morphologie. En effet, une tenue précise du cou-de-pied permet de maintenir les pieds bien en place au niveau du talon et du milieu du pied, ce qui aide à réduire le risque de torsions et de blessures. De plus, un ajustement sûr et sécurisé vous assurera une stabilité optimale sur les terrains instables ou en dévers.

4. La stabilité
Un amorti ferme et une construction rigide vous pardonneront les petites erreurs d'appui et d’inattention. Une bonne stabilité vous offrira un sentiment de confiance, même sur les terrains les plus irréguliers et escarpés. Contrairement à la course sur route, où le contrôle de la pronation peut être un critère déterminant, en trail, c'est la capacité de la chaussure à s'adapter à des surfaces changeantes qui prime, rendant votre type de foulée moins pertinent dans le choix de votre équipement.

5. L'amorti
L'amorti est un élément important dans le choix de ses chaussures de trail running, surtout si vous prévoyez de parcourir de longues distances ou des terrains accidentés.
Lorsque vous courez sur des sentiers irréguliers et accidentés, votre corps est soumis à des impacts répétés. Un bon amorti va permettre une meilleure absorption des chocs et réduire la pression exercée sur vos articulations, en particulier au niveau des genoux et des chevilles, ce qui contribue à prévenir les blessures et à réduire la fatigue musculaire. Un bon amorti contribue également à améliorer la stabilité et l'équilibre en réduisant les mouvements excessifs du pied et en maintenant une bonne posture. En fonction du type de terrain sur lequel vous courez, vous aurez besoin d'un amorti plus ou moins prononcé. Sur des sentiers rocailleux ou techniques, un amorti plus épais peut être nécessaire pour absorber les chocs. Sur des terrains plus plats et réguliers, un amorti plus léger peut suffire. Un amorti de qualité contribue aussi à prolonger la durée de vie de la chaussure de trail en réduisant l'usure prématurée des matériaux. Il offre un soutien supplémentaire à la semelle et à la structure de la chaussure, ce qui permet de maintenir ses performances sur le long terme.
En résumé, l'amorti est un élément essentiel à prendre en compte lors du choix d'une chaussure de trail, car il impacte directement votre confort, votre sécurité et vos performances. Assurez-vous de sélectionner une chaussure qui offre un amorti adapté à vos besoins spécifiques et au type de terrain sur lequel vous prévoyez de courir.

6. Et le drop c'est quoi?
Pour simplifier, on qualifie de drop la différence de hauteur entre le talon et l’avant du pied. Le choix du drop est un élément crucial à prendre en compte lors du choix de vos chaussures de trail running, car il influe directement le style de foulée, la posture, la performance, et le confort du coureur. Le drop peut varier de 0 à 12 mm. En trail, la moyenne se situe généralement entre 4 et 8 mm.
  • Un drop plus élevé transfère plus de poids vers le talon, ce qui peut aider à absorber les chocs lors de la descente, à protéger les articulations et à offrir une sensation de stabilité supplémentaire.
  • Un drop plus bas encourage une attaque plus naturelle du pied et abaisse le centre de gravité, ce qui peut améliorer la stabilité latérale, diminuer le risque de torsions de la cheville sur des terrains accidentés et donc réduire le risque de blessures à long terme. 
Attention, si vous changez de drop, il est important d'avoir une période d'adaptation afin de permettre à votre corps de s'ajuster à la nouvelle biomécanique de la foulée. Il est important de prendre le temps de s'habituer progressivement à un nouveau drop pour éviter les blessures ou les tensions musculaires.



Posez vous les bonnes questions

Choisir les bonnes chaussures de trail peut être un véritable casse-tête dans un marché saturé d'options. Pourtant, en posant les bonnes questions et en tenant compte de certains critères, vous pouvez simplifier votre choix et trouver la paire qui correspond parfaitement à vos besoins.

Lorsque vous envisagez l'achat de vos chaussures de trail, commencez par réfléchir à l'usage que vous en ferez. Posez-vous des questions sur le type de terrain que vous allez rencontrer, vos objectifs de course et les distances que vous prévoyez de parcourir. Ces éléments seront déterminants pour orienter votre choix.



Adaptez votre choix à votre terrain de course

Le terrain sur lequel vous allez évoluer joue un rôle crucial dans le type de chaussures à privilégier. Si vous prévoyez de courir principalement sur des terrains meubles ou gras, optez pour des chaussures dotées d'une accroche agressive avec des crampons profonds et espacés pour évacuer la boue. Un bon maintien du cou-de-pied sera également essentiel pour faire face aux imprévus et aux déséquilibres.

Si vos parcours sont variés, avec des sections sur des chemins pas trop techniques, privilégiez des chaussures légères et polyvalentes. Des crampons raisonnables jusqu'à 4 mm offriront une accroche suffisante sur la plupart des surfaces, tout en garantissant légèreté et stabilité. Des modèles souples faciliteront le déroulé du pied dans les sections rapides.

Pour les terrains escarpés et rocailleux, optez pour des chaussures avec une semelle intermédiaire rigide pour une stabilité accrue. La semelle de la chaussure devra être renforcé pour protéger vos pieds des pierres et des obstacles.

Si vous prévoyez de courir dans la neige, recherchez des chaussures offrant une excellente adhérence avec des crampons marqués. Assurez-vous d'avoir un maintien précis du pied et une protection renforcée contre les éléments pour éviter d'avoir les pieds mouillés.



Un choix à la hauteur de vos objectifs de course

En plus du terrain, considérez également vos objectifs et l'intensité de votre pratique.
Pour les débutants ou ceux qui pratiquent le trail de manière occasionnelle, des chaussures légères et polyvalentes seront idéales.
Pour les coureurs réguliers ou ceux qui visent la performance, optez pour des chaussures renforcées offrant un excellent maintien du pied.
Et pour les jours de course, privilégiez des chaussures très légères axées sur la performance, mais avec juste ce qu'il faut de confort et d'amorti. En tenant compte de ces critères, vous pourrez choisir des chaussures de trail qui répondent parfaitement à vos besoins et à vos exigences.



Votre pratique : plutôt courte, moyenne ou ultra distance

La distance que vous prévoyez de parcourir en trail va influencer le choix de vos chaussures. Pour des distances courtes, généralement moins de 15 kilomètres, privilégiez des chaussures légères et réactives qui vous permettront de maintenir un rythme soutenu avec aisance.
Pour des distances moyennes, entre 15 et 50 kilomètres, des chaussures polyvalentes offrant un bon équilibre entre légèreté et soutien seront idéales.
Pour les longues distances ou ultra-trails, c'est à dire de plus de 50 kilomètres, optez pour des modèles avec davantage de renforts et d'amorti pour soulager vos pieds sur la longueur.

La distance peut également influencer votre choix en ce qui concerne le drop et l'amorti. Les chaussures avec un drop plus élevé et un amorti plus généreux peuvent être préférables pour les distances plus longues, offrant un meilleur soutien et une absorption des chocs accrue.



Trouvez LA chaussure qui vous correspond

Vos caractéristiques physiques, telles que votre gabarit et votre type de foulée, doivent également être prises en compte. Les coureurs de forte corpulence pourraient bénéficier de chaussures plus renforcées et offrant plus d'amorti pour un confort optimal, tandis que les coureurs plus légers préféreront des chaussures alliant légèreté et réactivité.

Si vous avez une attaque talon prononcée, vous pourriez envisager des modèles de chaussures avec plus d'amorti au talon pour absorber les chocs et réduire les impacts sur vos articulations.

Lors de l'essayage, assurez-vous de choisir des chaussures qui ne créent pas de points de pression ou de contraintes sur vos pieds. Même si une paire est en promotion, une couture inconfortable ne s'améliorera pas avec le temps. Assurez-vous également de laisser au moins 1 cm d'espace devant vos orteils pour éviter les frottements et les blessures. Si possible, essayez vos chaussures en fin de journée lorsque vos pieds sont légèrement plus enflés, pour obtenir un ajustement optimal.

Avec le temps et l'expérience, vous affinerez vos préférences et vos choix en matière de chaussures de trail. Choisissez ce qui vous mettra en confiance et vous fera vous sentir bien sur les sentiers !
 
Partager
{CATEGORY}
{COUNTRY}

{NAME}

En savoir plus

{BIO}

{CATEGORY}
{COUNTRY}

{NAME}

En savoir plus

{POST_TITLE}

Découvrir l'article
{BOLD_INTRO_MOBILE}
{VERTICAL_TITLE_1}
{BOLD_INTRO}
{SIDE_INTRO}
{EXTRA_CONTENT_1}
{VERTICAL_TITLE_2}
Quotation_SX {CITAZIONE} Quotation_DX
{EXTRA_CONTENT_2}